twitter facebook youtube headerhetp

Charte de la Participation

La participation - Avant-propos

logohetp

Le concept de participation n'est pas neuf, il a déjà vécu de grands moments dans lesquels se sont inscrites certaines activités de l'association : mouvement coopératif, habitat groupé autogéré,... On assistait alors à des mouvements de participation spontanée ou revendicative. Peu à peu les pouvoirs publics ont repris bon an mal an le concept, le vidant trop souvent de son caractère le plus fort: ils mettent alors en place des structures (communales, régionales,...) qui encouragent la participation institutionnelle ou institutionnalisée.

Cependant, nous constatons aujourd'hui que le concept vit une nouvelle jeunesse les marches blanches, les comités blancs1 où l'on assiste, sans avoir encore eu le temps d'analyser le phénomène avec le recul nécessaire, à l'émergence d'une citoyenneté active spontanée, voire revendicative. La limite du combat est moins sectorielle qu'autrefois : passant du logement à l'habitat et de l'habitat à l'habiter, il s'agit aujourd'hui d'un véritable débat de société, de la naissance (dans la douleur) d'une société nouvelle... La question - clé serait alors de nous demander en quoi la participation, aujourd'hui, est une solution face aux problèmes de société ?

Nous voulons cependant réaffirmer, au sein d'HeP, notre volonté de faire de la participation notre spécificité : spécificité méthodologique et spécificité comme fin en soi (la citoyenneté active, l'école de la démocratie,...). Cela ne nous empêche pas de nous interroger sur les limites de la participation, entre autres sur ses effets pervers (repli autarcique et entropie - comment expliquer un projet raté qui s'est déroulé selon un processus participatif ? - la participation n'est - elle pas réservée à une élite ?).

Nous ne croyons pas qu'il n'existerait qu'un seul modèle de processus participatif à promouvoir, mais que la créativité contextualisée doit permettre d'imaginer les formes les plus appropriées de participation à mettre en place. Nous refusons catégoriquement toute participation "alibi"; quels que soient les acteurs qui la mettent en place.

La première partie propose notre vision des principes et finalités de la participation, la seconde expose les diverses modalités liées au processus participatif.