Publications

FORMATION / ELUS LOCAUX

Suite à la réalisation de cahiers de pré-formation en 1998, intitulés ‘Les 12 rôles du mandataire communal’, Habitat et Participation a proposé en 2001 et 2002 des cycles de formation destinés aux élus locaux. Cette initiative a pour origine une volonté des Nations Unies de promouvoir une formation centrée sur le développement de compétences comportementales : le mandataire comme acteur de participation, facilitateur, leader politique, etc. Voici les documents de pré-formation distribués aux mandataires lors de ces formations en Régions wallonne et bruxelloise (2001) :

PARTICIPATION / FORMATION

Une animation de groupe dans une perspective de ‘Teambuilding’ a été proposée aux divers acteurs des ZIPQI en Région liégeoise. Un carnet de bord a été proposé aux participants afin d’y noter leur propre parcours de réflexion.

Logement

LOGEMENT / LIEN SOCIAL

Une recherche action avec les travailleurs de l’asbl TERRE a permis de dégager, lors de réunions de réflexion, ce qui permettait au groupe de créer du lien social au travers l’emploi et le logement. On a demandé aux personnes de se projeter dans l’avenir en tant que personnes vieillissantes. Le rapport final se compose de 4 documents :

Organisé chaque année par le CPAS de Liège, nous avons participé à la ‘journée des insertions’ comme orateurs. La question était de mieux comprendre le rôle des CPAS en matière de logement.

LOGEMENT / PRECARITE

Durant deux années, nous avons contribué à la réflexion pour développer de l’auto-construction bois avec des personnes aux revenus très modestes. Nous avons ainsi formulé une proposition de projet type d’environ 80 m2 sur deux niveaux de construction. Nous voulons en cela défendre l’idée que l’écoconstruction n’est pas qu’une pratique destinée aux plus nantis, qu’il faut par ailleurs faire confiance aux capacités des personnes à réaliser elles-mêmes leur logement, avec un encadrement adéquat. Un Power Point sur ce thème a été présenté lors du salon Batibouw.

Habitat groupé

HABITAT GROUPE

Une visite d’expériences en Hollande nous a permis de découvrir les ‘habitats groupés’ pour personnes âgées en Hollande appelés ‘woongroepen’. Le rapport de visite signale également l’existence de centres de ressources qui aident les familles ou personnes vieillissantes dans leur recherche d’alternatives logement. L’habitat groupé y est soutenu financièrement par les pouvoirs publics.

Habitat groupé Hollande (2002) : lire l’article

Depuis 2006, nous sommes Pôle ressources sur l’habitat groupé. Après de nombreux échanges avec vous, des conférences débat thématique, des journées de rencontre, etc. nous avons élaboré un ‘Guide pratique Habitat Groupé’ qui propose des pistes de réflexion et d’action en fonction des problématiques multiples liées à l’habitat groupé (dimension urbanistique, juridique, économique, de cohabitation, etc.).

GUIDE PRATIQUE HG (2007) : lire l’article

Ce document a été réalisé à l’occasion du 1er Salon de l’habitat groupé du 25 avril 2010 à Louvain-la-Neuve. Cette exposition est une synthèse des informations recueillies par l’ASBL Habitat et Participation dans le cadre du Pôle Ressources habitat groupé.

Exposition Habitat Groupé (2010) : lire l’article

Autres documents réalisés dans le cadre de l’habitat groupé :

ANALYSE : Habitat Groupé et C.L.T.

ANALYSE : Habitat Groupé – L’Observatoire N°71 (2011)

HABITAT GROUPE / PERSONNES AGEES

Dans la foulée de nos activités en 2002 sur les ‘habitats groupés’ pour personnes vieillissantes en Hollande, nous avons organisé des visites d’expériences à l’attention des responsables de la politique de l’accueil des personnes âgées en Région wallonne, en y ajoutant une perspective d’écoconstruction. Un Power Point a également été réalisé pour illustrer cette réflexion et présenté à la Marlagne aux responsables des Maisons de Repos et de Soins. Une journée de débat a permis d’élaborer certains conseils présentés ici en synthèse.

Habitat senior et écoconstruction (2003) : lire l’article

PP Maison de Repos et Ecoconstruction (2003) : lire l’article

Synthèse Maison de Repos et écoconstruction (2003) : lire l’article

HABITAT GROUPE / PRECARITE

Des visites d’expériences et des journées de rencontre sur le thème de l’habitat groupé pour les personnes en précarité sociale ont permis d’élaborer un ‘guide pratique’ sur le sujet. Ce fut aussi l’occasion de mettre le doigt sur les difficultés, notamment juridiques, à promouvoir ce type de solution innovante pour le logement des plus précarisés.

GUIDE Habitat Groupé Précarité (2004) : lire l’article

A la suite du « Guide pratique pour l’habitat groupé de personnes en précarité » en 2004, nous coréalisons une étude – visite d’expériences – groupes de travail sur ce thème. On parle alors de l’ ‘habitat solidaire’, habitat groupé où la solidarité est mise en exergue. En effet, on sait qu’aujourd’hui les personnes ayant des revenus de remplacement sont pénalisées si elles vivent ensemble. Cette étude tente d’expliquer le phénomène et de le mesurer afin que soient modifiées les politiques publiques en identifiant les coûts globaux d’une telle opération.

Habitat Solidaire – Rapport (2006) : lire l’article

Habitat Solidaire – Annexes (2006) : lire l’article

Dans l’étude de 2006, nous notions après observation et écoute des acteurs de terrain qu’ils devaient faire face dans leurs projets d’habitats solidaires, (habitats groupés hébergeant des personnes en précarité sociale) à ce qu’ils désignaient comme « un imbroglio administratif en termes de statuts des personnes dans ces situations ». Nous les citons : «   Entre personne isolée ou cohabitante, vous serez déclaré cohabitant ou non selon l’évaluation de l’agent de quartier, les critères de l’assistant social du CPAS ou de l’agent de l’ONEM,  la base de données de l’ONP, voire du juge du travail, ces critères n’étant pas nécessairement similaires mais par contre variables dans le temps. La revendication était claire : quand va-t-on supprimer cette disposition ? »

Donner un cadre légal à l’habitat solidaire et ou à ses habitants ne revient pas à ouvrir les portes à n’importe quelle dérive. Un tel risque est décrit par  Monsieur Nicolas Bernard dans sa présentation de l’habitat alternatif, « Le risque existe de ne plus conférer que des demi-droits à ce que d’aucuns présenteront vite comme des sous-habitats. Il s’agit au contraire, une fois, le champ d’application de l’habitat solidaire, structuré, mesuré, évalué, de donner à la fois  aux porteurs de projets et surtout aux bénéficiaires potentiels un mode d’habiter digne et garantissant la pleine jouissance de leurs droits et devoirs, l’élection de résidence principale en étant le fondement administratif. L’habitat groupé, solidaire n’est pas une réponse universelle à la crise du logement et applicable à tous. Ce mode de logement suppose l’acceptation de contraintes liées à la proximité physique, à l’obligation de partager certaines tâches, solidarité de fait et peu négociable. Ceci étant posé, comment expliquer le grand succès d’habitats créatifs et nouveaux comme par exemple l’habitat Kangourou, déjà bien implanté à Bruxelles et désormais soutenu par le Gouvernement Wallon ? Des systèmes analogues se développent en Flandres. La réponse est évidente : ce mode d’habiter est en adéquation avec des besoins bien définis. Briser la solitude et le sentiment d’insécurité de personnes âgées en offrant à un coût restreint un logement à des jeunes dans une maison sans cela bien vide… avec pour corollaires une meilleure densification du territoire et l’entretien du parc immobilier. Renouer les liens transgénérationnels, rétablir librement des solidarités de base dans le respect des différences, et dans une économie des ressources, voilà ce que par exemple un « label habitat solidaire » serait amené à faciliter.

Étude habitat solidaire (2013)

Processus Participatifs

Lors d’une animation de groupe sur la participation citoyenne, nous avons élaboré en fin de parcours un outil de réflexion intitulé ‘code de bonne conduite’, l’animation ayant été réalisée avec des panneaux indicateurs du code de la route. La réflexion est mise en parallèle avec les pratiques participatives émanant du ‘budget participatif’ au Brésil.

La participation passe également par la gestion commune d’espaces verts. C’est ce qu’on appelle les ‘jardins du lien’ ou ‘jardins partagés’. Chargé de l’animation et de l’organisation de visites d’expériences entre personnes venues de l’Afrique et de l’Europe, nous avons proposé aux participants d’élaborer une charte de l’agriculture urbaine, charte destinée principalement aux personnes africaines pour la défense ce ces pratiques chez eux.

Code de Bonne Conduite (2002) : lire l’article

Charte agriculture urbaine (2002) : lire l’article

Plusieurs projets nous ont permis d’approcher les dynamiques et méthodologies participatives : un reportage comme exemple de participation dans le cadre des Opérations Quartier de Vie de la Fondation Roi Baudouin, reportage sur le village d’Estinnes qui sert de support d’animation et est structuré dans un Power Point — une animation de deux à trois journées centrées sur la participation en milieu rural dans le cadre d’un itinéraire participatif organisé par la Fondation Rurale de Wallonie — Une étude et des animations multi acteurs ont été réalisées en partenariat avec la Platform Participation dans les trois régions de la Belgique, l’objectif étant tout à la fois d’impulser de nouvelles dynamiques participatives et de proposer une réflexion de fond sur le sujet.

PP participation Estinnes (2003) : lire l’article

FRW itinéraire participatif (2003) : lire l’article

PGV – participation citoyenne (2003) : lire l’article

Dans le cadre d’une recherche internationale sur l’impact des méga projets sur le logement, nous avons proposé de nous intéresser au cas de l’installation des bâtiments européens à Bruxelles. Le rapport propose une vision de la situation aujourd’hui, avec une place de choix réservée aux actions menées par des citoyens ou des associations pour ‘résister’ au phénomène.

Union Européenne et mobilisation habitants – Rapport (2004) : lire l’article

Un travail entre 4 partenaires (France – Italie – Espagne – Belgique) a permis d’identifier dans ces divers pays des expériences de mobilisation collective face à des problèmes de droit. Un premier document est réalisé : un recueil d’expériences venues de ces 4 pays.

Expériences Pratiques de Droit (2005) : lire l’article

Suite au recueil d’expériences sur les mobilisations collectives face à des problèmes de droit en 2005, le partenariat européen décide de réaliser un outil de mise en capacité des groupes à agir face à ces problèmes de droit. Une valisette outil est réalisée et mise en vente au prix de 120 € + frais de port (vidéos, CD ROM, outils d’animation divers). Certains documents sont téléchargeables. La Platform Participation – à laquelle nous adhérons depuis 2002 et qui regroupe des associations dans tout le pays travaillant au niveau des processus participatifs – réalise cette fois des ateliers débats thématiques. Nous sommes chargés de réfléchir à la participation des publics fragilisés. Voici le compte-rendu de cet atelier.

DECLIC – Carnet de Bord (2006) : lire l’article

DECLIC – Outils d’animation (2006) : lire l’article

PP Légitimité action collective (2006) : lire l’article

Nous continuons à réfléchir sur la participation dans tous ses aspects : via une animation – formation ayant pour thème l’agenda 21 local ; via une réflexion qui lie les ’10 principes de bonne gouvernance’ à des pratiques de terrain en Belgique et au Congo tant au niveau du logement que de la gestion des déchets ; via la Platform Participation qui élabore une grille d’analyse des pratiques participatives à utiliser lors d’ateliers de rencontres et de visites d’expériences dans les 3 régions de Belgique.

Agenda21 Participation (2007) : lire l’article

PP PRINCIPES BONNE GOUVERNANCE (2007) : lire l’article

GRILLE PARTICIPATION FR (2007) : lire l’article

GRILLE PARTICIPATION NL (2007) : lire l’article

10 principes de bonne gouvernance passés au crible d’expériences en matière d’habitat et de gestion des déchets au Congo, au Cameroun et en Belgique :

Etude ASSOAL (décembre 2011) : lire l’étude

Innovation Sociale

Un recueil d’expériences sur l’innovation sociale a été réalisé à partir de rencontres avec les ‘usagers’ et les ‘responsables’ de services qui proposent des actions innovantes en matière de logement ou en matière d’insertion professionnelle. Ces expériences ont donné lieu à des rencontres avec les pouvoirs publics ainsi qu’à une analyse transversale en lien avec l’innovation sociale.

Innovation sociale – Expériences (2001) : lire l’article

Innovation sociale – Analyse (2001) : lire l’article

A partir du recueil d’expériences innovantes réalisé en 2001, nous avons structuré la démarche d’innovation sociale proposée à des groupes de réflexion composés de travailleurs sociaux et de responsables administratifs. Ceci se présente sous forme d’un Power Point. 3 cahiers outils ont été également élaboré afin de faciliter la réflexion au sein de structures associatives ou autres quant à la ‘définition de l’innovation’, ‘l’auto-évaluation de l’innovation’ ainsi que la ‘diffusion de l’innovation’.

PP innovation sociale : lire l’article

Cahier 01 – définir l’innovation (2002) : lire l’article

Cahier 02 – Auto-évaluer l’innovation (2002) : lire l’article

Cahier 03 – Diffuser l’innovation (2002) : lire l’article

En lien avec notre réflexion sur l’innovation sociale, nous avons organisé des tables rondes multi acteurs afin de définir ensemble des ‘indicateurs d’innovation sociale’ qui se sont avérés utiles tant pour une approche moins quantitative de l’action sociale que pour mesurer ‘l’innovation’. Un CD ROM est également disponible sur demande (10 € + frais de port).

Indicateurs d’innovation sociale (2003) : lire l’article

Les commentaires sont clos.